Comment tout a commencé

Comment tout à commencé

Ma passion pour le visuel, photo ou vidéo, est apparue assez tardivement - Typhaine Viel ©

Septembre 2019 : j’ai quitté le banc de l’école et me voici lancé dans le monde du travail. Les études supérieures correspondent à un moment de la vie où l’on découvre beaucoup de choses, sur soi et ses envies. Il est important de rappeler qu’un parcours professionnel se joue sur des éléments anodins, provoqués par la chance et de la persévérance. 

« Le hasard fait bien les choses. »

À 18 ans et un bac scientifique en poche, je n'avais aucune visibilité sur ce que je voulais faire plus tard. Pas vraiment embêté par l'école, j'ai donc décidé naturellement de continuer les études. Je souhaitais me diriger vers un DUT Informatique. Mais après quatre refus, je me suis retrouvé à Saint-Lô, pour effectuer un DUT Métiers du Multimédia et de l'Internet.

Autant dire que je ne m'étais pas énormément renseigné sur ce diplôme, ni sur cette ville. Mais, sur ce cas-là, on peut dire que le hasard a bien fait les choses.

Le DUT MMI est une formation assez large, qui permet de voir plein d'horizons différents. Ce n'est pas une mauvaise chose, mais je conseille de se professionnaliser ensuite avec une licence. En effet, les matières ne sont pas vraiment poussées. C'est donc à Saint-Lô (une ville remplie d'histoire que j'ai appris à connaître), à 18 ans, que j'ai découvert l'audiovisuel.

Saint-Lô_-_Antenne_de_l'IUT_de_Cherbourg-Manche (1)

L'IUT de Saint-Lô, où j'ai passé mes deux premières années d'études supérieures.

Ne pas négliger le « à côté »

Ce diplôme m'a surtout permis de découvrir ce domaine. J'ai donc ensuite effectué une licence pro à Saint-Brieuc pour me spécialiser dans l'audiovisuel. Des diplômes, c'est bien, mais ce n'est pas le plus important. Il faut réaliser des projets personnels, qui eux, vous feront progresser. C'est en tout cas ce qu'il s'est passé pour moi.

Je fais partie d'une association créée entre amis, nommée MOV'UP, qui organise depuis 2018, un festival de musique. Pour chaque événement, je suis responsable de prendre les photos et de filmer. Le reste du temps, je gère la page Facebook et le compte Instagram de l'association. Ce sont toutes ces missions-là qui m'ont permis de progresser et d'avoir du crédit auprès des entreprises.

Au fur et à mesure de petits projets personnels, j'ai pu obtenir un peu de matériel audiovisuel, qui s'améliore régulièrement avec le temps. En ayant désormais de l'expérience, c'est maintenant l'ambition qui me porte. J'ai une vision beaucoup plus claire qu'il y a quelques années, et lorsque l'on sait où l'on va, c'est beaucoup plus déterminant. Plus on va creuser dans le domaine de l'audiovisuel, plus on va découvrir de nouvelles techniques de prise de vues, de matériel technique, de techniques de montage, etc. La vidéo est un univers vaste qui comporte des centaines de métiers. Le fait de pouvoir créer, pour chaque projet, quelque chose d'unique en apportant son angle de vue et sa vision, est vraiment quelque chose d'excitant.

Ce sont toutes ces choses là, qui font qu'aujourd'hui, la vidéo est ma passion.

MOV' UP Festival #1

Exemple d'une photo prise lors du MOV' UP Festival #1, un festival de musique - Lilian Legeay ©

« Savoir-faire une vidéo, c’est bien. Savoir la vendre, c’est mieux. »

Après avoir terminé ma licence professionnelle, j’avais acquis un certain bagage technique, mais cela ne me suffisait pas. C’est donc pour cela que j’ai décidé d’intégrer Digital Campus. Il me fallait avoir cette complémentarité : ce côté technicien qui me permet de créer du contenu de qualité, mais également ce côté marketing et communicant pour pouvoir promouvoir ce même contenu.

Aujourd’hui, avec un diplôme bac +5 en poche, j’ai la chance de travailler chez Ouest-France, au sein de la rédaction, afin d’y développer les formats vidéo. Au final, pour un gamin de 18 ans qui ne savait pas trop où continuer les études, il s'en est passé des choses...

Comment tout a commencé - 2

Désormais, place à de nouveaux projets... - Typhaine Viel ©

Lilian Legeay